Archives pour la catégorie La vie de nos ancêtres



Souquière et l’expédition de Chine de 1900

Une société secrète, nationaliste et xénophobe , « le poing de la concorde  et de la justice » dénommée également « Boxers », organisa un soulèvement à la mi-mai 1900, dans la Chine du Nord contre les intérêts des grandes puissances qui avaient établi des concessions (légations) dans les grandes villes et obtenu des territoires à bail dans l’Empire de Chine.

Les huit puissances concernées : Allemagne, Autriche, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon et Russie décidèrent de constituer une armée internationale de 150 000 hommes pour secourir les légations de Pékin assiégées et mater la révolte dans les provinces de l’Empire Chinois. Ce corps expéditionnaire dans lequel participa 18 000 soldats français, débute sa campagne en juillet lors du siège de Tien Tsin, elle se poursuit par leur entrée à Pékin le 14 août 1900. Le  gros du corps expéditionnaire français (17 000 hommes) arrive en septembre et participe à l’occupation du pays. Les hostilités se termineront par des négociations, aboutissant à la signature le 7 septembre 1901 d’un traité avec la Chine.

Les huit nations participantes à l’exception de l’Autriche créèrent une médaille  commémorative. Elle fut instituée en France par la loi du 15 avril 1902 et attribuée à plus de 34 500 titulaires : officiers, marins et soldats ayant pris part à l’expédition, et les français à titre civil qui prirent part à la défense des légations de Pékin.

ch1900.jpg

Auguste Souquieres de la branche A, né le 15 novembre 1877 à Junhac, fils de Pierre et Jeanne Chateau, domiciliés à Ladinhac, reçut cette médaille alors qu’il résidait en 1902 à Paris aux Montagnes Suisses, 2 rue Monge.

Dix autres Cantaliens participèrent également à cette campagne : Angelvy Antonin, Brasquiès Jean, Cambon Auguste Léon, Chaluier Jean Joachim, Cocinal Joseph Jean, Coubetergues Géraud Renaud, Gibert Antonin Léon, Juillard Julien Pierre Paul, Salesse Pierre et Bonatesse Jean Louis Philippe.

GSDS-MC/YS2008

La grande guerre 1914-1918 : In Memoriam

Le bilan humain de la Première Guerre mondiale s’élève à environ neuf millions de morts et environ huit millions d’invalides, soit environ 6 000 morts par jour. Proportionnellement, la France est le pays le plus touché avec 1,4 million de tués et de disparus, soit 10 % de la population active masculine.

bleuet1418.jpgLes Souquieres et leurs descendants ont payé un lourd tribut à cette tragédie. Notre base contient 19 121 individus à ce jour, parmi lesquels 426 hommes (moins de 45 ans) étaient en âge de combattre pendant cette guerre.

86 sont morts pour la France : tués à l’ennemi, disparus au combat ou décédés suites à leurs blessures de guerre. Le plus jeune avait 18 ans, les plus âgés 44 ans. L’âge moyen de ces soldats à leur décès était de 28 ans.

Citons les et souvenons nous :

ALIDIERE         Jean                 06.09.1918      Fleury – Verdun (55)

ANTRAYGUES  Géraud              29.08.1914      Proyart (80)

AYMAR            Emile Joseph     13.12.1914     Seicheprey (54)

BAC                 Pierre               20.07.1915     ?mont (80)

BAUDIMENT     Aimé                 11.05.1915     Neuville St Vaast (62)

BAUDIMENT     Henri Antoine     22.04.1916     Jubecourt – Verdun (55)

BESSE             Jean Antoine      24.07.1917     Plateau de Vauclerc (51)

BOISSIERE       Jean                 11.04.1915     Maizeray (55)

BOURGADE       Jean                 09.10.1918     Ambulance d’Auve (51)

BOUYGUES       Jacques             02.09.1918     Plateau de Crouy (02)

BOYER             Joseph Louis      17.09.1914     Fontenoy (02)

BROUZES         Jean Marie         08.09.1914     Vassincourt (55)

CALDEYROUX   Jean Baptiste      22.11.1916     Bois de Béthelainville (55)

CAMBON          Joseph               14.09.1918     Hopital de Sens (89)

CARRIER          René Félix Léon  19.11.1917     les Monthairons (55)

CARSAC           Alphonse            26.04.1915    Hans sur Meuse – Bois d’Ailly (55) 

CAUMON          Antoine Augustin 27.08.1914     St Dié (88)

CHARMES         Jean                  11.01.1915     Margny les Compiègne (60)

CHARMES         Martin Denis       16.09.1914     Elencourt – Ste Marguerite (60)

CHEYMOL         Paul Jean            12.11.1914     Belgique

CLAUZET          Marcel                22.07.1918     Bézu-Saint-Germain (02)

COUDERT         Antonin Jean       07.01.1918     Giou de Mamou (15)

COUSSEGAL      Jean                  06.10.1915      Souains Perthes les Hurlus (51)

CROUTE           Lucien Alfred      01.07.1917      Chermizy-Ailles (02)

DALAT             Jean                  30.07.1916       Maucourt (80)

DELORT          Baptiste              16.06.1915       Quennevieres (60)

DESBANS         Jean François     06.10.1914       Damery (80)

FALISSARD      Jean                   27.05.1916      Hôpital auxiliaire Belfort (90)

FALISSARD      Jean Antoine       27.09.1914       Richemont (57)

FAVEN             Antonin              07.10.1916       Berny en Santerre (80)

FEL                  Félix                  24.10.1915       Sommepy-Tahure (51)

FIGEAC            Noël Auguste      20.04.1917       Berry au Bac (02)

FILLAIRE          Charles              22.08.1914       Orchamps (Belgique)

FUJOL              Auguste             16.06.1915       Metzeral (68)

GARRIGOUX      Justin                25.09.1915       St Hilaire le Grand (51)

GERAUD            Germain            28.12.1914       Margny les Compiègne (60)

GIRE                 Antoine             08.01.1916       Hartmannswiller (68)

GIRE                 Joseph              27.08.1915       Hôpital St Charles à Toul (54)

GLEYAL             Joannès            13.06.1917        La Ville aux Bois (02)

JOURDON         Géraud Célestin  22.08.1914        Lunéville (54)

LAFON              Léon Pierre        24.09.1914        Soultzeren (68)

LAFON              Joannès             02.02.1917        Ravin de la Goulette- Cuisy (55)

LAPEYRE           Guillaume          23.06.1915        Hôpital auxiliaire Alençon (61)

LAPONCHE        Antoine              31.05.1916        Aurillac (15)

LASSALLE        Jacques Jean      15.06.1915         Hilsenfirst (68)

MADAMOUR      Pierre                13.12.1914        Vaucouleurs (55)

MARCENAC       Antoine              01.11.1918        Vauziers (08)

MARONCLE      Germain Pierre    22.10.1918         Orfeuil – Semide (08)

MARTINET        Jean Joseph       15.10.1918         Saint Quentin (02)

MERLE              Félix Emile         02.09.1915         Hopital militaire Marseille (13)

MILY                 Pierre               29.01.1918          Holeven (Serbie)

MIQUEL             Pierre               02.10.1918          Marvaux-Vieux (08)

MONBROUSSOU Joseph Théo     16.11.1914          A l’est d’Ypres (Belgique)

MONTARNAL      Léon Pierre       30.08.1914          Gerbéviller (54)

MONTARNAL      Pierre Félix       27.08.1916          Maurepas (80)

MONTOURCY     Jean Félix         18.08.1915           Mesnils les Hurlus (51)

MONTOURCY     Pierre Rémi       01.03.1915          Vauquois (55)

MOUMINOUX     Joseph              21.08.1914           Abreschviller (57)

PAGES              Pierre Antoine    13.05.1917          Châlons-sur-Marne (51)

PENOU              Jean Louis         22.04.1915           Langemarck (Belgique)

PINQUIER          Pierre Urbain     04.07.1916           Ambulance de Froidos (55)

POUJOL             Jean Benjamin   19.04.1917           Bois de Séchamp (51)

PRONZAC          Xavier Laurent   17.05.1918           Courcy (51)

RAFFY              Calixte François  03.10.1915           Neuville St Vaast (62)

RAYNAL            Emile Pierre        09.10.1915          Sommepy-Tahure (51)

ROBERT            Jean Elie            06.10.1915           Perthes les Hurlus (51)

ROBERT            Pierre Antoine    02.09.1918           Juvigny (02)

ROUQUIER        Adrien François  23.05.1918            Westoutre (Belgique)

SEMETEY          Pierre Jean        13.03.1916            Cumieres (55)

SOUQUIERE      François Jean     08.09.1914            Aulnay-aux-Planches (77)

SOUQUIERE      Pierre Henri        20.07.1916           Hem-Monacu (80)

SOUQUIERE      Louis Denis         04.06.1915           Breteuil (60)

SOUQUIERE      Louis Jean          16.04.1917           Craonnes (02)

SOUQUIERES    André Marie        08.10.1917           Douaumont (55)

SOUQUIERES    Emile Marius       23.09.1914           Bois de Malancourt (55)

SOUQUIERES    Eugène               31.07.1918           Le Plessier Le Huleu (02)

SOUQUIERES    Marie Frédéric     26.02.1916           En mer à bord Provence II

SOUQUIERES    Pierre                 15.07.1916           Fleury – Verdun (55)

SOUQUIERES    Antoine               15.09.1914           Hôpital de Fraize (88)

SOUQUIERES    Emile                  20.08.1914           Sarrebourg (57)

TARDIEU          Alfred Antoine      16.04.1917           La ferme Le Godet (51)

TARDIEU           Joseph Julien       02.12.1918          Scheidemuhl (Allemagne)

TRICARD           Antoine               06.06.1916           Hôpital de Lyon (69)

TROUILLIER       Louis Joachim      16.06.1915           Metzeral (68)

VEYREVEZE       Jean Louis            29.08.1914           Plaine de Walsch (57)

VIXEGE             André Géraud       17.09.1916           Vermandovillers (80)

VIXEGE             Baptiste Raymond  21.08.1914           Sarrebourg (57)

Si vous souhaitez avoir plus d’information sur chacun de ses soldats,suivez ce lien sur www.souquieres.fr

L’histoire de la famille Baudiment est remarquablement racontée sur ce site www.blessuredeguerre.canalblog.com/

Quelques autres sites intéressants :

Histoire de la Der des Ders                     Mémoire des Hommes

Annuaires des sites 1914-1918               Régiments, Combats et Carnets de Guerre

GSDS-MC2008

1830 – Souquieres et la fausse monnaie

Le 27 mai 1831, il est 10 heures du matin. Un attroupement entoure un poteau planté au centre de la place d’armes d’Aurillac. Le greffier du tribunal civil d’Aurillac vient d’apposer un extrait de l’arrêt de la cour d’assises du 17 mai 1831.

aurillachoteldeville.jpgCet avis informe la population de la condamnation de Pierre Souquieres, fondeur originaire de la commune de Reilhac, habitant la ville d’Aurillac, convaincu d’avoir fabriqué ou contrefait des pièces de la monnaie de Billon en cuivre, ayant cours légal en France, à la peine des travaux forcés à perpétuité, à être flétri sur l’épaule droite avec un fer brûlant et à rembourser à l’état, les frais encourus par la punition du crime. Cet avis sera retiré à midi, tel qu’en a décidé la cour d’assises.

L’acte d’accusation du 2 mars 1831, établi par le procureur général de la Cour Royale de Riom, indiquait que pendant l’année 1830, Pierre Souquieres fondeur, avait contrefait des pièces de 2 sols ou Gros sol, en avait fait l’émission et fait faire cette émission par des mains tierces.

Pierre Souquieres est né le 15 floréal an 10 (5 mai 1802) dans la commune de Reilhac, il est fils de Jean et de Marguerite Rouffeyt, cultivateurs et a quatre frères et soeurs.  Condamné par contumace, nous ne savons pas s’il avait été retrouvé. Il avait sans doute été dénoncé par quelques jaloux , la population des campagnes avait un autre rapport avec ces pièces dont elle considérait que la valeur correspondait à leur poids en métal, ne fût-ce que du cuivre ou de la « matière de cloches ».

Le sol (sou) a été la première monnaie, descendante de la pièce d’or romaine. Au VIIIème siècle la Livre apparaît et vaut 20 sous, cette équivalence subsistera pour la livre puis le franc. Le Franc sera crée définitivement en 1795 et la pièce de 5 centimes  continuera pour longtemps à représenter un sou. La pièce de 10 centimes (2 sous) sera communément appelée  »gros sou ».

          2solsbalance.gif

Pendant le XVIIIème siècle, la pièce de 1 ou 2 sols était en billion : un alliage d’argent et de cuivre avec plus de 50% de cuivre et 5% de plomb. Les derniers sols gravés l’ont été par Augustin Dupré en 1793 : les sols à la balance. Refrappées pendant des décennies en cuivre et en bronze, elles ont eu cours légal pendant plus de 60 ans. Le décret prononçant leur retrait officiel date du 1er octobre 1856.

Une pièce de 2 sols correspondrait aujourd’hui à 22 centimes d’Euros, mais quel pouvoir d’achat représentait le sou à cette époque ? Vous trouverez ci-dessous quelques éléments d’appréciation :

A cette époque , le salaire journalier moyen d’un travailleur agricole était de 1,50 Francs (30 sols); un artisan (menuisier, forgeron, …) 2,50 à 3,00 francs. Un litre de vin rouge s’achetait pour 2 sols. Le prix du pain (1 kilo) avait subi une très forte augmentation : 11 sous en 1827, 21 sous en 1829, il se stabilise à 15 sous en 1830.

En 1830 de nombreux troubles ont éclaté dans les villes et les campagnes, conduisant aux trois glorieuses (27, 28 et 29 juillet), à l’abdication de Charles X et à la nomination du duc d’Orléans (Louis-Philippe) aux affaires de la France.

Ce sont les difficultés de la vie quotidienne, qui avaient poussé Pierre à se lancer dans cette entreprise, comme beaucoup d’autres artisans du métal.

GSDS – MC/YS2008

 

St Constant 1905 – Décès de Denis Souquieres

Le décès de Denis Souquieres nous est relaté par deux journaux l’Avenir du Cantal et La Croix, de deux manières différentes, l’une que je qualifierai d’académique , l’autre plus populiste……

Où est la vérité sur les circonstances qui l’ont conduit à une mort par noyade ?

L’ascendance de Denis Souquières nous est inconnue, il est né vers 1839, a épousé Christine Roux et eut 3 enfants nés à Fournoulès.

avenircantal1905.jpg                  L’Avenir du Cantal du 4 octobre 1905

lacroix1905.jpg                                                    La Croix octobre 1905

GSDS – YS2008

Qui a retrouvé la vache de Mr Souquieres ?

Paru dans le journal La Croix du Cantal le 5 avril 1914

1914vachesouquieres.jpgROANNES – Vache perdue - M. Souquières, de Marcolès, a perdu une vache, au poil rouge clair, âgé de 4 ou 5 ans.La vache perdue a été aperçue errant dans les parages de Roannes. Prière à ceux qui la rencontreraient de la recueillir, et d’en avertir le propriétaire. Bonne récompense.

Cette vache si nous considérons sa robe, était sans doute de race Salers. L’histoire ne dit pas si Souquieres retrouva sa vache, mais si ce ne fut pas le cas, nous aurions eu écho d’une guerre de clochers entre Marcolès et Roannes.

GSDS-YS2008

1234

  • Album : Enseigne 2011
    <b>1preparationdesporteursdedrapeaumauriceetalain.jpg</b> <br />

Recherche dans les Archives

Cette recherche s'effectue exclusivement dans les articles et pages publiés.

Recherche Patronymes

Pour une recherche patronymique dans la base des Généalogies Souquiere(s), visiter la page Patronymes

Auteur : MyC

souquieres


Fédération Régionale des MJ... |
Aides aux démunis du Cambodge |
Nous les retraités (ées) CG... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 4L TROPHY 2009 - Tech de Co...
| Association des Résidents d...
| Les illusions de la Lionge